Premier DIP

Porte_ouverte

Depuis Septembre et jusqu’à présent, tout s’est très bien enchainé : la mise en ligne du blog, de l’Extraordinaire Abécédaire, l’évolution du nombre de personnes (marques, boutiques et fans) sur Facebook s’est faite sans accroc, la production du site a été lancée.

Depuis 15 jours, je suis entré dans une phase ou j’ai moins la main sur le temps qui passe. Je suis en pleine phase commerciale = aller expliquer aux boutiques et aux marques pourquoi elles ont intérêt à mettre en vente leurs articles sur Affairesdemomes.com. Il y a d’abord les personnes intéressées, et je peux d’ailleurs vous annoncer que la première boutique partenaire du lancement d’Affaires de Mômes est officiellement signée : Arthusandco.com (triple salto arrière de réjouissance !).

Il y a la boutique qui ne veut pas être présente car elle a testé un service qu’elle perçoit comme similaire, même si ce n’est pas le cas dans les faits, mais du coup cela la freine. Même en essayant de comprendre les attentes qu’avait cette boutique par rapport à ce site, on n’apporte pas toujours de solution efficace à leurs yeux (et c’est bien cela et uniquement cela qui compte : la perception qu’ont vos clients de votre offre). Mais je la contacterai de nouveau bien sûr ! 😉

Enfin, il y a tous ceux qui sont intéressés (et ils sont nombreux heureusement), mais qui sont en vacances ou en pleine nouvelle collection, etc… et qui ont donc peu de temps à m’accorder en ce moment. Le principal pour eux est déjà de vendre sur leur boutique, même s’ils perçoivent aussi l’intérêt de vendre sur AffairesdeMômes.com des produits qui ne sont pas leur best-sellers, qui prennent de la place dans leur stock et de l’espace en merchandising sur leur site.

Je retrouve une expérience à laquelle je n’avais pas été confronté depuis quelques mois : la patience. Ce qui n’est pas forcément ma première qualité par ailleurs, même si c’est toujours bénéfique au final. Je sais bien, que parfois souvent, il est bon de devoir attendre : cela fait ouvrir les yeux sur un nouvel angle d’attaque, cela permet de recueillir un avis client supplémentaire, qui comme par hasard vous éclaire sur un sujet auquel vous n’aviez même pas pensé mais qui se trouve être très important (par exemple, la possibilité d’acheter directement des « looks » t-shirts + pantalon à partir d’une seule photo => panier plus élevé, check-out plus rapide, vendeur professionnel content car il a pu vendre 2 produits en 1 seule transaction, possibilité de ne pas afficher en facial une remise trop importante lorsqu’on veut contrôler son image – et qui ne veut pas contrôler son image ??…).

Mais en attendant, vous comptez les jours, vous vous dîtes que vous êtes dans un cercle certes vertueux, en attente de beaucoup de choses positives (même si toutes les boutiques contactées ne se jetteront pas les yeux fermés dans Affaires de Mômes), en sachant qu’il suffit de quelques réponses positives pour enclencher plus de deals, mais tant que vous n’avez pas de réponses définitives, vous n’êtes sûr de rien.

La plupart des gens n’aiment pas être les premiers à essayer un nouveau produit, un nouveau service. Le plus dur est donc de trouver des partenaires qui justement, aiment la nouveauté, ont envie d’essayer, avec une offre sans risque pour eux (ils payent Affaires de Mômes uniquement si la vente se fait). Ces partenaires de la première heure doivent tout de même être suffisament connus pour donner confiance et envie aux autres de suivre le mouvement.

Bref, je suis devant le premier vrai DIP d’Affaires de Mômes, le Défi Impossible ou Possible, cette fameuse période ou beaucoup abandonne car le chemin pour arriver de l’autre côté de la barrière est compliqué d’une manière ou d’une autre. En l’occurence, je n’ai pas l’impression d’être devant quelque chose d’insurmontable, loin de là, c’est juste que c’est surtout une question de temps (j’ai suffisament de feedbacks pour être sûr de cela), mais que j’ai une nature impatiente !

Du coup, j’avance sur d’autres sujets, qui peuvent d’ailleurs aussi contribuer à débloquer des réponses postives de boutiques en leur donnant encore plus de points de réassurance (je ne peux vraiment rien dire pour l’instant). Je me dis que ce DIP est donc un mal pour un bien, que tout vient à point à qui sait attendre, et autres formules toutes faites (je n’aime pas les formules toutes faites, y’a rien de tel pour rester figé).

Je vous ai dit que j’étais impatient ? 😉

 

 

 

 

 

Publicités

Tags:, , , , ,

Catégories : Non classé, Vêtements et accessoires

Suivez-nous

Ne perdez pas une miette

4 Commentaires le “Premier DIP”

  1. cranemou
    28 février 2011 à 19 h 15 min #

    courage! Et persévérance…Et patience ;D

  2. julien koné
    28 février 2011 à 19 h 22 min #

    bon attention, je reste pas là à me tourner les pouces non plus ! 🙂

  3. Alex
    28 février 2011 à 19 h 43 min #

    Et moi qui pensait que c’était un truc qui se trempe dans une sauce barbecue

  4. julien koné
    1 mars 2011 à 8 h 24 min #

    aussi ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :